BURGAS – EREVAN

BURGAS – EREVAN

Samedi 26 novembre 2016
sur la mer Noire, direction
Batumi, Georgie.

 

Cela fait maintenant une semaine que nous avons quitté la France.

Cela parait si loin … Je ne parviens toujours pas à réaliser, vivant le moment présent comme une ultime vérité.

Nous avons passés deux jours délicieux à Sozopol malgré notre « coup de froid » qui nous a bien mis k.o. Hier, nous avons embarqué sur notre ferry qui devait partir à minuit. Sur les conseils du responsable avec qui nous communiquions par mail, nous sommes arrivés à 13:30 pour être sûr de passer la douane et faire le check-in en toute tranquilité.

obfm8458

 

A notre grande surprise, tout s’est passé relativement vite : une fois le Toy garé, notre chat Louis en bandoulière et nos sacs sur le dos, nous avons pû prendre possession de notre cabine, un peu vieillotte mais relativement comfortable.

fwpv5920

egqg6554

Et notre attente a commencé ..!

Nous sommes parti explorer le bateau, quasiment vide à part quelques routiers égarés qui fumaient le regard éteint leurs cigarettes rougeoyantes. Bref … j’étais la seule femme à bord et nous bénéficions – vu que nous étions des VIP – de la protection de Zhivko, qui faisait office de placier, stewart, garagiste et homme de sécurité.

bnvu6167

A 18:00 précise, nous étions conviés à notre premier dîner : pain, concombre, riz et poire. Nos routiers débraillés avaient l’air d’être des habitués .. Notre repas fut rapide … heureusement que nous avions du chocolat dans nos affaires, car nos estomacs n’étaient pas vraiment rassasiés.

Mais bon … Le jeune est sain pour la santé, mais ces derniers jours nous avaient déjà fait perdre quelques kilos. Pour ma part, j’ai des réserves, mais pour Alain, ce n’est pas le cas …

Une fois rentrés dans notre superbe cabine VIP, nous retrouvâmes Petit Louis pas très rassuré, planqué sous la table de nuit. Et l’attente continua …. Il était presque 22:00 … et nous étions toujours à quai.

Minuit … Rien.

Trois heures du matin …. toujours rien.

Huit heures du matin … vite, le petit déj ..!.. Et nous sommes toujours à Burgas, au même endroit.

Les cheveux un peu hirsutes, les yeux pas très bien réveillés, nous décidâmes d’aller déjeuner en vrac, histoire de se caler à la population locale !..

Enfin … à 9:00 le bateau bouge …

Notre protecteur Zhivko, nous avait préparé notre petit-déjeuner dans notre carré VIP … isolés des autres. Même repas que la veille : concombre, saucisson et fromage.

Nous, on a pris notre plateau, et nous sommes allés nous installer avec les autres, et surtout, près d’un hublot.

fwgw7570

Il est midi … Nous naviguons à vive allure vers Batumi pour rattraper le retard …

Midi !!! C’est l’heure du repas … Allez hop, allons découvrir le menu ….

 

14:00

Le menu n’était hélas guère plus varié : concombre, riz/poulet, soupe tiède et pomme.

Nous avons mangé du bout des lèvres entourés de nos trucks drivers de plus en plus rustiques à nos yeux, arrosant en cachette leur repas de vodka planqué dans des sacs en papiers.

arde7622

Le temps est gris, froid, et le vent glacial.

Un petit tour sur le pont histoire de prendre l’air, et retour à notre cabine où le bercement du bateau nous endort tous les trois.

16:00

Une alerte, une annonce en bulgare dans le haut parleur de notre cabine … nous n’y comprenons rien !… Alain me dit qu’on cherche probablement quelqu’un, donc pas de panique.

Nous retournons faire les marmottes, étalés paresseusement sur notre lit, avec nos bouquins.

Peu après, on frappe à la porte.

Une fois, puis deux … et la porte s’ouvre brutalement, à notre grande surprise … laissant s’échapper Louis qui commençait à tourner en rond dans la cabine.

Zhivko nous apparait, casqué et vêtus d’un gilet de sauvetage, nous grondant comme des enfants : exercices de sauvetage, tous le monde sur le pont !!

La panique : s’habiller, rattraper Louis, courir, monter les escaliers et là … tel un attroupement de coccinelles, vêtus de leurs gilets de sauvetage, nos routiers marins sont tous réunis. Certains sont en T-shirt, complètement saouls, voulant absolument me prendre en photo ( étant toujours la seule femme à bord ), situation un peu surréaliste …!

mdrv3683

wkcg9794

Moi, je rigole intérieurement de nous voir là, au milieu de la mer Noire, rejouant le Titanic, mais en version moins classe, et avec une fin, je l’espère, moins tragique … Petit Louis, assis tranquillement derrière le hublot, regarde la scène en se demandant si nous ne sommes pas tout simplement devenus fou.

fbid9190

17:30

Dans une demi-heure, nous irons prendre notre dîner avec nos concombres … mais ce soir nous irons dans notre carré VIP. L’alcool a rendu nos routiers un peu excités et je n’aimerai pas que mon Bob Morane se batte pour moi 🙂

 

20:30

Ce soir au dîner grande déception, pas de concombre ..!  Mais à la place, une maigre salade verte suivie par des saucisses à l’allure étrange ( heureusement nous sommes végétariens) et de drôles de haricots qui n’ont pas réussi à séduire nos papilles.

Mais notre Zhivko et son sourire affable ont rendu notre repas agréable, s’inquiétant malgré tout de notre manque d’appétit. Derrière Notre carré VIP, l’alcool chauffant certains esprits, le début d’une altercation nous a confirmé que notre choix de faire bande à part était justifié.

 

Je ne peux m’empêcher de penser à mes 23 ans … Mon amie Pascale et moi avons traversé l’Atlantique Nord à bord d’un cargo polonais, le Tadeus Koshusko. Nous faisions route vers le Canada ( Le Havre / Halifax ) pour notre expédition.

Le passé refait surface avec violence, se juxtaposant avec mon présent, alors que je regarde par-dessus le bastingage l’écume de la mer qui ce soir est bien noire.

Ce soir j’ai de nouveau 23 ans,  je n’ai plus peur du temps qui passe … Le temps !!!

Ce temps parfois assassin qui passe si vite, avalant sur son passage ces instants de vie qui se transforment en souvenir et tombent parfois dans l’oubli.

Ce soir j’ai 23 ans et je file avec le vent, libre, légère, déchargé du poids du passé, ne gardant que l’expérience qui me donne cette force et ce courage d’avancer.

Ce soir je ne suis plus seule, ma main tient fermement celle d’un homme merveilleux, qui me conduit vers cette terre d’Arménie …

 

 

 

Mardi 29 novembre

08:00
Tbilisi, Georgie

 

 

Nous voici enfin depuis hier en Géorgie !

Rien ne fut simple ! Notre attente fut une épreuve pour nos nerfs et notre patience a bien failli nous laisser tomber ..! Bref … sur les ordres du capitaine nous devions être prêt pour 7:30, lavés, coiffés, valise prête et souriants 🙂

L’émigration était attendu aux alentours de neuf heures, mais avant nous devions rendre nos clés pour récupérer nos passeports.

Et de nouveau, l’attente, parqués dans le réfectoire nous étions tous là avec nos valises et nos camionneurs … Heureusement le temps ensoleillé éclairait d’une lumière orangée le port de Batumi, qui me séduit dès le premier regard.

gltx3648

Une promenade, des palmiers, un minaret, une église, j’aime cette tolérance …

L’architecture originale me donna l’envie de partir sur le champ explorer cette ville.

J’appris que c’était jadis une ville ottomane appartenant à la Turquie ..  il y avait un peu d’Istanbul dans cette ambiance.

rmlh0350

Je ne rentrerai pas dans les détails, ce serait trop long, mais entre l’émigration, le contrôle de passeport et le moment où nous avons pu remonter dans notre 4×4, il s’est écoulé cinq heures et petit Louis, toujours brave et patient, est resté enfermé dans sa valise de transport ( quel amour ce chaton ! ).

Ensuite ( à savoir que nous avons dû avancer nos montres de 2 heures ! ), il a fallu passer la douane, c’est là que ça s’est compliqué …

Notre Toy chargé à bloc a attiré l’œil des douaniers qui nous ont cette fois-ci demandé de nous garer et d’ouvrir le coffre. Ils étaient trois, se frottant le menton et baragouinant en géorgien des mots incompréhensibles. Personne ne parlait anglais. Heureusement, un douanier nous a conduit vers un bureau où nous avons trouvé une femme qui parlait anglais et paraissait sympathique. Elle nous a servi d’interprète.

Ils étaient maintenant quatre à regarder notre chargement, se demandant par où commencer … Après de longues minutes qui nous parurent des heures, ils nous firent remplir des montagnes de paperasses, oubliant petit Louis au passage, qui rentra ainsi clandestinement en Georgie, puis ils nous laissèrent enfin partir ..!

Hélas, tout ce retard accumulé nous fit réaliser que nous ne serions pas le soir à Erevan … 378 km pour atteindre Tbilissi et 8h de route plus tard, nous arrivâmes épuisés dans le premier hôtel à l’entrée de la ville. L’état des routes cauchemardesques, entre nids de poule et routes coupées, nous fit réaliser que nous étions bien dans le Caucase !

 

Après une nuit courte et un petit Louis bien secoué, nous reprîmes notre périple, bien décidés cette fois d’arriver à Erevan avant la nuit.

70 km plus tard, nous voici enfin aux portes de l’Arménie.

vvrx2478

abas8835

Notre passage à la frontière fut long et notre chargement dissuada une fois de plus les douaniers de fouiller le Toy, mais nous dûmes encore remplir tout un tas de papiers.

Je fus touchée par la réflexion de l’un d’eux qui à la vue de mon nom et de notre démarche me dit ” bienvenue dans ton pays “.

Ça y est, nous y étions enfin ! Plus que 216 km …

vvhh7770

Hélas… les routes étaient encore plus épouvantables qu’en Géorgie ! Même le GPS s’est perdu, et nous avec …

nfij2726

Nous avons mis 7h pour atteindre Erevan, mais nous restions motivés par le sourire des gens qui essayèrent tant bien que mal de nous indiquer notre chemin.

sdoh5433

Ce soir nous sommes enfin arrivés chez Valentin qui nous attendait avec des bougies et une soupe bien chaude !

Petit Louis pour la première fois à montré son mécontentement, il était temps d’arriver.

Mais notre aventure ne fait que commencer …

 

 

Liens

Most Shared Posts

Archives

14 commentaires

  1. Canaque
    1 décembre 2016

    Votre voyage en bateau et le final par la route n’a quand même pas eu raison de votre bonne humeur et vos choix sur le bateau ont été judicieux car lorsqu’on voit le gabarit des routiers , je n’aurais pas donné cher sur une victoire de mon Alain !!!!! ( qu’il fasse Tout de même attention avec son gros problème de l’année dernière !)
    Enfin vous êtes arrivés à bon port et c’est tout ce que je demandais !
    Chapeau à P’tit Louis pour son comportement , il va retrouver une vie normale à présent et j’ai déjà hâte de le voir , patience , encore quelques mois à attendre .
    A présent , essayez de récupérer de votre voyage ! Chaque chose en son temps !
    Et je pense Laurène que tu as été heureuse de retrouver ton fils et la féte sera complète demain avec ton anniversaire ! Une nouvelle année, une nouvelle vie , un nouveau pays , que de bonnes choses !
    Soyez heureux tous les 2 dans votre nouvel environnement
    Bisous de votre maman , sans oublier le petit …monstre !!!!

  2. Cléo Hekinian
    1 décembre 2016

    Vous voilà enfin posés sur la Terre de nos ancêtres….Quel beau voyage, quelles péripéties !! mais avec toi ma zincou c’est toujours un flot de surprises, de mouvements inattendus , et de sourire à la lecture. J’ai juste ouvert le livre et je vous ai vus…. Quelle bravoure mon petit Louis ! Oh je te le dis, tu es un vrai Hekinian, un warrior survivor, poses toi, tu es enfin à la maison. Je vous serre tous trois contre mon coeur.

  3. Bruno Corbonnois
    1 décembre 2016

    Salut les aventuriers! Je me réjouis de vous savoir sains et saufs arrivés à bon port. L’attente de vos nouvelles mêlée d’impatience et d’inquiétudes participa un peu à votre traversée dans l’inconnu. Mais il semble que le pire dans tout ça, ce sont les démarches administratives. heureusement qu’il n’y a pas eu de douanier zélé. Je suis rassuré également de savoir que Louis est passé gentiment à travers toutes ces difficultés. Bravo à Alain pour ses photos splendides. Laurène, tu as l’art de raconter les histoires, c’est avec plaisir qu’on suit ton récit. Il semble que ce début d’aventure ce soit déroulé sous de bons hospices. Alors que cela continue “forever young”.

  4. valsaque
    1 décembre 2016

    Enfin des nouvelles,les passagers de la”croisiére s’amuse” sont bien arrivés!!!!
    Mes chers amis,bienvenue dans ce nouveau paysage
    Re-Posez vous bien
    Envolée de bisous à vous 3 ,miaou miaou à bigoudi

  5. hekinian
    2 décembre 2016

    bonjour ma lolotte je viens te souhaiter un joyeux anniversaire auprès de ton fils et profiter pleinement de ta journée tous les trois et avec pt louis naturellement nous t’embrassons très fort tata tonton

  6. valsaque
    2 décembre 2016

    Aujourd’hui je m’adresse tout particuliérement à TOI Lauréne
    Que ce jour de ta naissance soit célébré
    Affectueusement
    Corine

  7. Marie claude et Georges
    3 décembre 2016

    On regarde avec délices les photos d’Alain très belles, et les commentaires de toi Laurène, bien imagés, on vous imagine très bien.
    Si j’ai bien compris, tu as retrouvé Valentin…
    On suit toujours….plein de bisous à toi, à Alain et au chatounet!!! Louis de Bigoudis…

  8. 3 décembre 2016

    chapitre burgas – Erevan ……… et j’en ai profité pour tout relire et revoir le chalet qui fut le mien avant d’etre tien…<3
    Les photos sont magnifiques, ton style est époustouflant, je ne peux que vous souhaitez plein de bonheur. et Heureuse retrouvaille avec Val', et un gratouille à pti Louis. KISSSSS Bretons (mais plus pour longtemps)

  9. Anne
    4 décembre 2016

    Coucou
    Anne une rencontre passagère chez Lydie
    Wouah ! Que de belles choses dites et écrites 😀 je suis devenu accro à ce nouveau 📖…. J attends la suite avec impatience 😉
    Bon vent à vous
    😋

  10. Laurène
    14 décembre 2016

    Merci Anne… Après bientôt pour d’autres nouvelles 🙂

  11. Laurène
    14 décembre 2016

    Merci ma Bretonne de coeur 🙂 de nous suivre aussi fidèlement ! Bisous… Arménien !

  12. Laurène
    14 décembre 2016

    Merci ma tâta jolie, pour ton gentil message et de nous suivre fidèlement au travers de notre blog..Des bisous à partager avec Tonton, naturellement …

  13. Laurène
    14 décembre 2016

    Love ma Coco …. 🙂 Et merci …

  14. Laurène
    14 décembre 2016

    je te transporte sur mes ailes pour aller retrouver nos racines 😉 Merci pour tes commentaires ma Zincou 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*