» LES DERNIERS SERONT LES PREMIERS « 

Partie 2 : ARMÉNIE / Octobre 2020

Voici deux semaines que je suis arrivée en Arménie.
Il m’a été impossible d’écrire durant tout ce temps ! Je n’aime pas les guerres, qu’elles qu’elles soient ! Car pour moi il n’y a jamais de vainqueurs au final. Seulement des vies interrompues brutalement, des terres saccagées, ensanglantées, martyrisées, dans un camp comme dans l’autre ! Je suis pour la Paix, le respect, l’honneur, la dignité. La conscience qu’en fin de compte nous ne sommes que des locataires ici ! 


 » La Terre ne nous appartient pas, elle nous a été prêtée «   (proverbe Amérindien)


Pourtant je suis suis ici, de mon plein gré et je prends parti. Celui de l’Arménie . Je me dis, que peut-être, pour arriver à la Paix, l’Humanité doit d’abord passer par la guerre, le sang, la violence…

 
La réparation aussi, en ce qui concerne le peuple Arménien, dont je porte fièrement l’empreinte. Tout au long de son histoire, il n’a cessé d’être massacré et ne demande qu’à vivre en Paix sur la petite terre qui lui reste… 


On dit que la haine et l’amour sont les deux faces d’une même pièce. Certaines blessures ont besoin de temps pour guérir… Certains abcès demandent d’être incisé pour pouvoir évacuer le pus nauséabond qui gangrène et pourrit un corps, même le plus sain !


Je marche de nouveau sur cette terre ancienne, dernier vestige du royaume d’Armenie… Je vais à ma façon réparer toutes ces blessures trans-générationnelles pour qu’enfin cette boucle temporelle puisse se refermer, afin que nos ancêtres trouvent la Paix et le repos nécessaire pour poursuivre leur voyage.
Je suis passée par d’étranges étapes :

  • La joie d’être auprès de mon fils et du peuple arménien dont je porte de par mes racines un héritage ;
  • La tristesse, qui m’a envahit au fil des jours ;
  • Mon impuissance à me rendre utile, du fait de la barrière de la langue ;
  • Puis, le stress, la fatigue, le doute sur ma présence ici…
  • L’effondrement et surtout, surtout…
  • La CONFUSION !

Cette confusion m’empêchait de réfléchir, de comprendre, de ressentir ! J’étais totalement perdue ! Qu’étais-je venue faire ici ? Et puis un matin, tout s’est enfin éclairé et j’ai compris.
Je n’écrirai pas sur mon blog un compte rendu géo-politique, militaire, journalistique de la guerre. Je n’alimenterai pas non plus cette haine ancestrale concernant les turcs et le terrible Génocide non reconnu par nos tortionnaires (d’autres le font bien mieux que moi) ; je préfère alimenter mon écriture d’une énergie de Paix !


Chacun son rôle, car comme dans un orchestre, chacun doit jouer la partition adaptée à son instrument… La musique au final sera la somme de tous les instruments ô combien différents et pourtant complémentaires et indispensables.

J’écrirai comme je l’ai toujours fait, sur mes ressentis, mes émotions, ma spontaneité ; mon écriture sera celle du cœur, de mon souffle, ma respiration, de mon âme et de mon humanité… Parfois et certainement, ma plume divaguera et s’aventurera sur des chemins de traverses ; il y aura trop d’émotions, des erreurs… Excusez-moi par avance… Mais je veux lui donner toute la liberté de s’exprimer, de se tromper, de trébucher, de pleurer, de rire… d’être vivante !


J’écris pour moi, pour vous, pour l’avenir, pour la Paix… Tout le monde a son rôle à jouer dans cette fin de cycle. Chacun d’entre nous doit trouver son propre chemin. Il faudra parfois affronter ses ténèbres, ses peurs, ses doutes, ses zones d’ombres ! Mais c’est le prix à payer pour comprendre enfin qui nous sommes en réalité et ce que nous sommes venus faire ici.


Merci par avance à mes fidèles lecteurs qui me suivent de part le monde depuis la création de ce blog et que j’avais mis en stand-by ; j’étais moi-même perdue dans le labyrinthe de ma propre vie… Probablement en gestation de ce moment si crucial de notre humanité et du peuple arménien qui en est le fil conducteur…


Puisse ce blog vous inspirer, comme je le suis, à l’aube de cette renaissance que je m’apprête à vivre avec vous à mes côtés.

TRANSLATE

Liens

canaque.com Photographies

armenews.com Nouvelles d'Arménie Magazine

Most Shared Posts

Archives

4 Comments

  1. Anonyme
    24 octobre 2020

    Comme à chaque fois ,ta plume est virevoltante,
    Comme je te l’ai dit, tu es l’écriture
    Pensées

    • Laurène
      25 octobre 2020

      Merci infiniment! Ce premier commentaire m’encourage à continuer…
      A très bientôt pour la suite…
      Tendresse,
      Laurène

  2. Gina
    31 octobre 2020

    Tu parles avec ton cœur , c’est ce qui rend la lecture agréable !
    Je suis fière de toi ma Laurène
    Bises de Mayring

    • Laurène
      2 novembre 2020

      Merci de tout coeur pour ton commentaire Mayring….
      Je t’embrasse de loin … De cette Arménie que tu aimes tant…

Les commentaires sont fermés.